Visite des archives départementales à Niort - Lycée J Desfontaines Histoire - Géographie

Visite des archives départementales à Niort

, par MEZY Corinne

Dans le cadre du programme d’histoire et d’ECJS les élèves de premières L et de seconde 6 ont visité le mardi 13 janvier les archives départementales ainsi que l’exposition « la justice en Deux-Sèvres du Moyen-Age à 1958 »

« Cejourd’hui, nous sommes allés aux archives de Niort où sont classés tous les documents textes et autres supports de type "documents" du département des Deux Sèvres.

En premier temps, nous avons visité le dépôt en commençant par le Pilon, salle qui sert à detruire les archives devenues inutiles avec le temps...
Ensuite, nous sommes entrés dans une des salles où sont conservées les archives. La plus vieille relique conservée est un document texte qui date de 1027 et il reste tout de même bien conservé, dans un bon état. Ce texte est ecrit dans un latin très vieux, au point même que des collègues de travail de notre médiateur qui faisaient du latin n’ont pas réussi a le traduire ou le comprendre entièrement.

Dans le monde des archives il y a 4 étapes:ce sont les « 4C »
La Collecte des documents
La Classification et l’analyse des documents (les restaurer, les trier...)
La Conservation
La Communication de toutes ces richesses aux gens qui souhaitent les consulter. Organiser des expositions culturelles, et des visites scolaires pour certains travaux de recherches (université par exemple).
Aux archives nous pouvons trouver tous les documents qui nous concernent, aussi bien les documents médicaux, qu’administractifs, certains d’entre eux sont protégés et interdits au public...

Ensuite nous avons fait un jeu de rôle sur un crime commis en 1895 par Louis Guillot. Nous devions reconstituer le procès dans ses moindres détails, cela était très intéressant, car on imaginait les sentiments des jurés avant de rendre leur verdict. En effet, chacun de nous devait jouer un des personnages importants de ce procès (les témoins, les agents de police, l’avocat, etc)
Ce semblant d’ immersion dans le systéme judiciaire ds années 1800 a éveillé nôtre esprit critique, et a fait appelle à nôtre conception de la justice. Au delà de l’ aspect ludique de l’ activité, l’ exercice nous a forcé à porter un jugement sur une personne, bien que fictive, l’ affaire demandait réellement une profonde interrogation sur la nature même du crime. Une retrospection, certe peu approfondie, était nécessaire pour juger avec le plus d’ impartalité possible.

L’après-midi, nous avons visité l’exposition sur la justice entre le Moyen-âge, la révolution et 1958. Nous sommes également entrés dans une pièce où, de nombreux objets permettant de châtier les prisonniers, étaient entreposés. C’était une reconstitution d’une cellule de prison du XIXème siècle. La porte était authentique. Il y avait également une tenue de bagnard et un chapeau, c’est ce que portaient les prisonniers. Nous avons trouvé cette visite particulièrement intéressante, puisque nous pouvions nous rendre compte des conditions de vie des prisonniers de l’époque. Nous avons alors rempli un questionnaire :
Il y avait aussi une reconstitution de l’intérieur d’une salle de tribunal : « Le crime seul fait la honte.. », phrase inscrite sur la devanture du palais de justice de Parthenay.
L’ équipe a réellement essayé de réaliser une ambiance feutrée et tendue,la réalité est représentée avec une fidélité époustouflante.... »

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?